Home Guitar Setup Day GUITAR SETUP DAY #5 – Pierre Dubois

GUITAR SETUP DAY #5 – Pierre Dubois

1 juin 2018

Salut les guitaristes, c’est avec un grand plaisir que nous vous présentons aujourd’hui le setup de Pierre Dubois. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous envoyer vos Setup, nous vous en remercions ! Si vous souhaitez vous aussi parler de votre setup, présentez-vous en quelques lignes, décrivez de vos pédales, votre chaînage et envoyez le tout sur lecoinduguitariste@gmail.com. Chaque vendredi, nous présenterons l’un des pedalboards que nous recevons. Assurez-vous d’insérer les liens vers vos profils sociaux (chaîne Youtube, Page Facebook de votre groupe).

Le pedalboard de Pierre

pedalboard pierre dubois guitar set up 5

Hello! Je vous envoie cette photo pour vous présenter mon pedalboard 🙂

Je m’appelle Pierre et je suis guitariste depuis un peu plus de dix ans. Je joue actuellement dans un groupe de rock progressif qui s’appelle Money From Granny. On est un trio guitare/basse/batterie donc mon son de guitare se doit d’être varié, original et coloré.

C’est pour cela que j’ai mis au point ce pedalboard assez polyvalent, que j’utilise avec ma Guild T50 Slim, ma Danelectro 12 cordes et mon ampli Laney Lionheart. Dans l’ordre on trouve un accordeur classique, puis un trio de pédale de saturation : fuzz, boost et overdrive. Elle ont toutes les trois été fabriquées main par Christophe Musset, ex-guitariste de Revolver, qui joue maintenant en solo et conçoit ses pédales. Elles sont de grande qualité, en particulier l’OP275, le clean boost qui offre un grain incroyable et permet de transformer un son de P90 en son de Strat en boostant les aigus. La fuzz est assez particulière, et donne un son assez gras et destructuré, qui est à mi-chemin entre la fuzz face très onctueuse et la fuzz sèche et agressive de type Schaller. Enfin, l’overdrive est un clone de la fameuse Klon. Je l’utilise en complément du canal Drive de mon ampli : le son est véritablement monstrueux. La Klon permet de garder les basses et le grain chaud du Drive, tout en lui donnant de la précision, de la clarté et de l’agressivité en mettant le potard de tone à fond. Le tout permet d’obtenir un super son d’overdrive marshallien.
Après les saturations et le noise suppressor viennent les effets de modulation : un phaser de chez Mooer, un tremolo de chez Tone City et un delay Mooer également. Je cherchais des effets compacts, simples d’utilisation et dont les réglages soient capables de convenir pour plusieurs chansons, car il est vraiment peu pratique de changer les réglages sur scène. Ce sont 3 effets permettant de donner une couleur très marquée au son.
Le tout est branché à mon switcher Moen, qui me permet d’exprimer toutes les potentialités du pedalboard : 8 entrées, pilotage des canaux de l’ampli, et 2 pools de 10 banques presets composés de 5 presets chacune, c’est-à-dire 100 combinaisons d’effets et de canaux d’amplis programmables. L’acquisition de ce switcher a été une bénédiction pour moi, qui faisait des claquettes pour changer de son entre le couplet et le refrain.

Il me semble que c’est à peu près tout, merci d’avoir pris le temps de lire tout ça ! À bientôt,

Vous aimerez aussi: